Appel téléphonique au domicile du salarié en arrêt maladie : l’employeur en a-t-il le droit ?

L’employeur peut avoir besoin de renseignements d’ordre professionnel et pour cela passer un appel téléphonique au salarié en arrêt maladie. Bien évidemment, ce type d’appel téléphonique n’est pas interdit, à condition toutefois que l’employeur respecte un certain nombre de règles vis-à-vis du salarié en arrêt maladie, relevant le plus souvent du pur bon sens. S’il est tout à fait compréhensible que, pour la bonne marche du service, l’employeur puisse le contacter pour recueillir des informations importantes et urgentes, des appels intempestifs seront moins acceptés par le salarié, dont le contrat est suspendu par la maladie et n’a donc pas, à ce titre, de prestation de travail à fournir. Il pourra ainsi reprocher une forme de harcèlement à son employeur.

Les représentants du personnel sont fondés à intervenir sur demande du salarié absent, en cas d’abus de l’employeur quant à la fréquence de ses appels. Ils pourront, le cas échéant, saisir l’inspecteur du travail afin de faire constater les abus de l’employeur.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :